L’association Frères humain a été fondée en 2013 par Leïla Nissa et de plusieurs bénévoles. Elle est l’expression d’une passion, celle de venir en aide aux autres, tout en favorisant des rencontres où chacun apporte un peu de soi. Frères humains, c’est une histoire, née au début des années 2010. Ce sont différentes actions menées au quotidien : de la confection de repas en passant par les collectes de dons sans oublier le projet 100 pour loger des familles.

Les projets d’avenir ? Il s’agit d’étendre encore plus les partenariats et de recruter des bénévoles. Le but est de devenir un acteur à part entière de la lutte contre la précarité, en Seine-Saint-Denis mais aussi dans la région parisienne voire au-delà.
L’association envisage aussi de se porter acquéreur d’un bien pour offrir une solution d’hébergement à une dizaine de familles (projet CENT) qui sera développé dans un second temps et en parallèle des actions menées actuellement.

Depuis 2011, avant même la création de Frères humains, nous avons toujours proposé des repas gratuitement.

Très vite, nous nous sommes rapprochés d’autres structures : des associations de Bagnolet puis de Nanterre et d’Épinay-sur-Seine nous ont prêté leur cuisine pendant quelque temps. Puis avec la loi Garot de 2016, qui oblige les grandes surfaces à donner leurs invendus, nous avons noué d’autres partenariats avec différents supermarchés à  Nanterre et Noisy-le-Grand.

Nous avons beaucoup appris de nos expériences et de nos galères, d’ailleurs notre offre s’est étoffée. Nos amis devenaient dépendants de l’association et ce n’est ni notre état d’esprit ni notre volonté : mieux vaut apprendre à pêcher plutôt que donner des poissons, n’est-ce pas ? 🎣
Le nouveau plan d’action défini en janvier 2019 a conduit l’association à agir différemment et de nouveaux partenariats avec voient le jour !

Nos ambitions ? Devenir un acteur à part entière de la lutte contre la précarité en Seine-Saint-Denis mais aussi plus largement dans la région Ile-de-France autour de l’insertion.

L’association travaille actuellement pour offrir une solution d’hébergement à une dizaine de familles (projet 100) qui sera développé dans un second temps  en parallèle des actions qui sont menées actuellement.

Paris, années 1990. « Dis papa, pourquoi tu ne donnes pas de pièce au monsieur ? »

C’est par ces mots que la petite Leïla, 5 ans, interpelle son père. Ils viennent de dépasser un homme qui demandait l’aumône. C’est que son papa l’a habituée depuis toujours à donner ce que l’on peut à ceux qui en ont le plus besoin. Une vocation était née chez la future fondatrice de l’association Frères Humains. Elle conservera toujours en elle la volonté inébranlable d’aider les autres, de faire quelque chose de plus.

2008. Leïla est journaliste et travaille comme cheffe de rubrique dans une rédaction parisienne

Elle y est chargée de rédiger des critiques sur les hôtels du monde entier. Voyages, nouveautés, un job de rêve, vous ne trouvez pas ?
Leïla n’a pourtant pas renoncé à faire ce qui lui tient le plus à cœur : aider les personnes se retrouvant à la rue. Elle est bénévole dans une association qui distribue des repas gratuitement. Les rencontres avec les mal-logés durant les maraudes de nuit lui apprennent beaucoup. Elle prend notamment conscience que la roue de la fortune tourne vite et que personne n’est à l’abri de se retrouver un jour à la rue.

2011. « Ça y est ! C’est décidé, je me lance ! »

Leïla lance un appel sur Internet, un peu comme une bouteille à la mer : « Est-ce que ça vous dirait de participer à l’élaboration de repas chauds faits chacun chez soi pour être distribués ensuite ? Des repas végétariens nutritifs à base de produits frais et de qualité ? » Contre toute attente, cet appel suscite l’engouement des internautes. Une véritable chaîne humaine voit le jour !

2013. C’est la naissance de Frères Humains

L’association se donne pour objectif de distribuer des repas à Saint-Denis, dans le nord de la région parisienne, et plus largement dans le 9-3. La distribution a lieu une fois par semaine et permet d’instaurer un contact avec les personnes. Elle va pourtant connaître les aléas du monde associatif. En effet, l’association manque de tout : pas de local pour faire la cuisine, pas de véhicule pour distribuer la nourriture, pas de financement. Elle dépend entièrement de la bonne volonté de ses bénévoles. Mais Leïla ne lâche pas l’affaire. Imperturbable et infatigable, elle poursuit son objectif, tel l’écureuil de l’âge de Glace avec sa noisette.

Les premiers partenariats

Frères Humains est à présent une association reconnue d’intérêt général (2015). Très vite, elle va se rapprocher d’autres structures du 93 qui lui permettent d’utiliser leur cuisine et de grandes surfaces qui lui donnent leurs invendus.

2016-2017. Une nouvelle orientation

La distribution de repas est une chose, mais les besoins sont immenses et ne concernent pas seulement la nourriture : le logement notamment est un problème récurrent.
C’est désormais à travers une large palette d’actions (repas, vêtements, logement, etc.) que l’association entend accompagner ses membres sur le chemin de la réinsertion, sans discrimination d’aucune sorte.

Notre vision de la société est de placer avant tout l’Humain au cœur de nos actions ! Parce que nous savons que chacun d’entre nous peut un jour avoir besoin d’aide, nous accueillons toute personnes sans discrimination d’aucune sorte :  toutes les personnes sont au même niveau !

Frères Humains  est donc une grande famille où tout le monde s’entraide !

Dans un monde où domine l’individualisme et la recherche du profit, nous pensons plutôt que le bonheur se cache dans le fait d’aider tous ceux qui en ont besoin. Que vous ayez un peu de temps à consacrer aux autres, que vous ayez besoin d’un soutien, ou les deux, tout le monde est le bienvenu chez nous !

Nous ne faisons jamais aucune promesse à nos membres. L’ aide que nous apportons est faite dans le but que chacun puisse acquérir son indépendance. Loin de l’assistanat, nous cherchons au contraire à développer l’autonomie des personnes présentes à nos côtés pour que chacune d’entre elles puisse redémarrer d’un bon pied et prendre sa vie en main !
C’est à chacun.e de fournir les efforts nécessaires pour atteindre ses objectifs et réaliser les rêves qu’il ou elle a en tête !

Par ailleurs, nous vous proposons différentes façons de vous engager à nos côtés :

-en participant aux événements solidaires que nous allons lancer dans la région Île-de-France avant la fin de l’année 2021. En participant à un de ces événements, vous contribuez à financer les actions de Frères humains.

– en contribuant au projet 100 par votre présence, un don ou des mises en relation, notre action humanitaire prend une nouvelle dimension.

Acquérir un terrain et une ferme à rénover en région parisienne pour y loger dix familles et leur redonner espoir, telle est notre ambition.